Berthe Morisot
(Bourges, 1841-1895, Paris)
Madame Albine Sermicoli à l'atelier, 1889
Huile sur toile, 60 x 73 cm
Cachet d'atelier en bas à droite
Clairet 245
Berthe Morisot, la belle-sœur de Manet, a apporté à l’impressionnisme une nuance de charme. Ses origines bourgeoises ne l’ont pas empêchée, à la suite de la fréquentation de maîtres et d’amis géniaux, de se donner des règles quant à son talent. Corot durant les débuts, Manet, auquel elle était étroitement apparentée par le même conflit entre bourgeoisie et individualisme, durant le milieu de sa vie et, enfin, Renoir dans les années tardives, sont les jalons de son évolution artistique. La figure humaine dans son monde intime, familial et domestique est le thème de son œuvre. La liberté et la légèreté de son pinceau donnent à ce monde restreint une atmosphère de détente propre à l’impressionnisme. Craignant de dissoudre exagérément les choses par sa façon de rendre la lumière, elle décide, vers 1890, de mettre davantage l’accent sur la forme. Ce portrait de Madame Sermicoli sur une chaise longue, de 1889, est un bon exemple de ce changement.