Pierre Auguste Renoir
(Limoges, 1841-1919, Cagnes)
Portrait de Mademoiselle Irène Cahen d`Anvers (La petite Irène), 1880
Huile sur toile, 65 x 54 cm
Signé & daté en haut à droite: Renoir 80
Dauberville 506
Au sein du groupe des impressionnistes qui firent leur première apparition publique commune en 1874, les paysagistes étaient majoritaires. Mais il y avait également parmi eux quelques peintres qui peignaient quasi exclusivement des portraits. Pierre-Auguste Renoir était de ceux-là. Le portrait La petite Irène représente une petite fille en position assise, le regard tourné vers la gauche. Réalisé en 1880, ce portrait de la fille de huit ans d’un banquier parisien est une commande. Cette toile est devenue l’exemple type du portrait d’enfant réussi : l’artiste allie les vêtements raffinés et la coiffure élégante au regard innocent de l’enfance. Le contraste entre la fluidité des cheveux roux et les touches du buisson en arrière-plan d’un côté et la précision avec laquelle sont peints les traits du visage de la petite fille de l’autre est particulièrement bien rendu. La précision du pinceau de Renoir nous rappelle que celui-ci a suivi une formation de peintre sur porcelaine avant de poursuivre son apprentissage dans l’atelier parisien du peintre suisse Charles Gleyre. Irène Cahen d'Anvers, le nom complet de la jeune fille représentée, épousa par la suite un riche banquier. Celui-ci fit don de sa maison parisienne aménagée dans le style du 18ème siècle. Elle existe encore aujourd’hui et porte le nom de Musée Nissim de Camondo. Irène épousa en secondes noces le comte italien Sampieri. En 1949, Emil Bührle acheta ce tableau directement à Mme Cahen d’Anvers-Sampieri après avoir obtenu de la part des autorités françaises l’autorisation d’exporter l’œuvre.