Pierre Auguste Renoir
(Limoges, 1841-1919, Cagnes)
Portrait d'Alfred Sisley, 1864
Huile sur toile, 81 x 65 cm
Dauberville 525
En 1862, Auguste Renoir avait connu dans l’atelier du Suisse Charles Gleyre à Paris, Alfred Sisley, Claude Monet et Frédéric Bazille, étudiants comme lui. Entre eux était née une véritable amitié qui s’exprima par une collaboration fertile. En 1863 et 1865, Renoir travailla avec ses amis dans la forêt de Fontainebleau; il y retourna en compagnie de Sisley, au début de 1866. C’est en 1864, âgé alors de vingt-sept ans, que Renoir peignit son ami, de deux ans son aîné. Alfred Sisley, jeune marié, fils d’un marchand anglais de Paris, est encore à cette époque très aisé. Il vit selon ses goûts, peint de temps à autre ou se laisse peindre pour venir en aide à son ami. A cette époque, il n’a pas encore connu les échecs et les déceptions de l’existence; il participe modérément et avec réserve à la vie artistique. Il est plus un grand bourgeois anglais que l’impressionniste français qu’il va devenir. En revanche, Renoir témoigne déjà d’une première maîtrise qui montre ce qu’il doit au Manet d’après 1860. La provenance du tableau témoigne qu’il s’agit bien ici d’une commande de Sisley. Le portrait de Sisley couché, fumant sa pipe, peint par Bazille à la même époque est, lui, au contraire, la pure improvisation d’un ami.