Camille Pissarro
(St-Thomas, 1830-1903, Paris)
La Conversation (La route de Versailles à Louveciennes, 1870
Huile sur toile, 100 x 81 cm
Signé & daté en bas à gauche: C. Pissarro 1870
Pissarro/Durand-Ruel 163
Ce tableau de Camille Pissarro représentant la Route de Versailles dans le village de Louveciennes, près de Paris, a été peint en 1870, c’est-à-dire quatre ans avant que le peintre ne participe à l’organisation à Paris de la première exposition impressionniste. Le tableau peut être lu en deux parties. La moitié gauche est consacrée aux deux femmes qui conversent par-dessus la clôture et elle se situe dans la tradition du réalisme artistique du milieu du 19ème siècle, courant dont le programme se résumait à la simple observation de la vie quotidienne. La partie droite quant à elle, avec les promeneurs dans la rue ensoleillée et les effets de lumière et de couleurs, laisse entrapercevoir ce que l’impressionnisme allait apporter de nouveau à la peinture de l’époque. La maison qui se trouve au bord du tableau est celle dans laquelle Pissarro vivait avec sa famille. La femme qui nous tourne le dos est son épouse Julie, l’enfant qui se trouve à côté d’elle est sa fille Minette. Intéressons-nous de plus près à la cabane qui se trouve derrière les deux femmes: elle était juste assez grande pour qu’y soient entreposés les paysages du peintre. Heureusement pour lui, cet endroit ne lui servait pas d’atelier. Les peintres tels que Pissarro peignaient en plein air, leur atelier était la nature elle-même. De nombreux paysagistes impressionnistes s’installèrent dans les villages autour de Paris. Outre le fait que les conditions de vie y étaient plus avantageuses, cela leur permettait également de se rapprocher de leurs motifs.