Jean-Honoré Fragonard (?)
(Grasse, 1732-1806, Paris)
Portrait du peintre Hubert Robert
Huile sur papier sur toile, 42.5 x 34 cm

Quant à l'identification de l'homme lisant avec le peintre Hubert Robert (1733-1808), compagnon du premier séjour romain de Fragonard, des indices sont apportés par un portrait en buste d'Elisabeth-Louise Vigée-Lebrun (Louvre), daté de 1788. Sur les deux tableaux, Robert porte des vêtements de tous les jours: veston brun, chemise claire, foulard blanc, négligemment noué. Sous l'effet d'une lumière provenant de gauche, les couleurs de la partie droite du tableau ressortent plus intensément avec des glacis vert, terre de Sienne et ocre. Les couleurs de la partie gauche du corps, fortement ombragée, sont assez retenues; la main gauche est seulement esquissée. Sous des cheveux broussailleux aux reflets bruns et blond se trouve une tête aux couleurs différenciées: la carnation rose est animée par des glacis blancs, ocre et rouges. Du point de vue du style et du coloris, l'oeuvre est proche du portrait de l'abbé de Saint-Non. Elle date vraisemblablement de peu avant le second voyage en Italie de 1773/74. Fragonard a peint son ami à maintes reprises, en jeune homme au jabot à la mode, les cheveux nattés (Washington, Naional Gallery of Art), ou dessiné, ces dessins montrent un homme ayant le même visage trapu.