Camille Corot
(Paris, 1796-1875, Paris)
Les quatre arbres en bordure de plaine, vers 1869/70
Huile sur toile, 46 x 38 cm
Signé en bas à droite: Corot
Robaut 1972
Ce paysage a été classé de manière concluante par Robaut dans la période tardive du peintre. La manière aisée, rythmée, où la palette semble se transformer en harpe, témoigne de l'écriture caractéristique faite sienne par le peintre au cours de centaines de toiles précédentes. Tout est soumis au gris argent dominant; seul le rouge de la blouse de la paysanne, qui retentit encore une fois doucement sur les toits lointains, met un accent vivant. L’importance de cette paysanne n’a de sens que comme élément coloré et, pour Corot, peu importe si elle cherche du fourrage pour la chèvre ou du bois mort pour le feu.