Eugène Delacroix
(Charenton-Saint-Maurice, 1798-1863, Paris)
Le Triomphe d'Amphitrite, vers 1861
Huile sur toile, 92 x 143 cm
Johnson 252
Le "Triomphe de Bacchus" et le "Triomphe d’Amphitrite" datent de 1861. Ils sont postérieurs au difficile travail de Saint-Sulpice, couronnement de l’œuvre de Delacroix; ces deux toiles apparaissent comme un intermède permettant à l’artiste de reprendre son souffle. Prévus comme pendants à des dessus-de-porte, le monde léger des dieux s’y déploie selon la fantaisie mouvementée de l’artiste: Bacchus, trônant avec le thyrse sur son char tiré par des panthères, est accompagné par des satyres, des nymphes et des amours. A cet attelage au mouvement exubérant, qui se dirige vers la gauche, s’oppose Amphitrite, la femme de Poséidon, qui chevauche à travers les vagues sur le dos d’un serpent de mer, entourée de tritons et d’amours bondissants. Le ciel turquoise des deux tableaux, sur lequel apparaissent les divinités vivement esquissées, comme la place élevée des tableaux, au-dessus des portes, s’accordent au monde des dieux.