Jan Steen
(Leiden, 1626-1679, Leiden)
Les Lecteurs de journaux, vers 1660/70
Huile sur bois, 34.5 x 44.5 cm
Signé en bas à droite: J Steen

S’ils étaient informés sur leur propre communauté, les gens du XVIIe siècle n’avaient guère de nouvelles du "grand monde". L’arrivée d’une feuille imprimée était déjà un événement et l’occasion d’une lecture commune dans ce bureau d’information d’alors: l’auberge. Le déchiffrage d’un "Newen Zeyttung" par trois villageois, c’est le sujet de ce tableau. Une balustrade, sur laquelle se penche une femme pour écouter, sépare la table des trois hommes de l’entrée du local à droite et du jardin dans le lointain. Une vigne grimpante est accrochée au toit de la tonnelle, recouverte de chaume. A gauche, à l’arrière-plan, on voit deux hommes dans un coin de la cour; l’un des deux semble planter des fleurs dans un baquet en suivant les indications d’un homme mieux habillé que lui. Dans le coin gauche du tableau, des œillets paraissent être un résultat de leurs efforts. Au milieu, un tonneau renversé sert de petite table pour entreposer la cruche et la pipe. La représentation est teintée d’un humour léger, plus léger qu’il ne l’est habituellement chez Steen: le lecteur qui tient la feuille très près de son nez, l’auditeur qui fait des blagues, alors que les autres sont attentifs, et qui étend maladroitement ses jambes sont des éléments qui apportent un peu de fantaisie dans ce petit monde tranquille. La composition est simple, bien équilibrée, presque sévère si l’on compare à la majorité des œuvres de l’artiste. Souvent méconnues, ses qualités de peintre apparaissent de manière évidente: l’application de la couleurest à la fois fine et lisse; le lilas, le brun et le vert des vêtements sont tempérés par un brun-gris dominant; la veste rouge et la coiffe blanche de la femme se détachent le plus nettement. Tous les éléments de ce tableau semblent confirmer qu’il a été réalisé durant les années passées à Haarlem, époque de la maturité de l’artiste.