Rembrandt van Rijn (?)
(Leiden, 1606-1669, Amsterdam)
Nature morte au butor avec jeune fille
Huile sur toile, 120 x 91.5 cm
Inscrit en bas à gauche: Rembrandt f. 163(?)

Le lieu est difficile à déterminer. En haut, à droite, une fenêtre, sommes-nous dans une cave à provision? Une jeune fille se penche au-dessus d’une balustrade faite de longues et larges planches. Se trouve-t-elle sur une marche d’escalier? De quelle manière se termine la balustrade à droite et quelle est sa distance par rapport au mur du fond? Dans quelle direction regarde la jeune fille? Ou bien est-elle uniquement en train de penser? D’où provient la lumière qui l’éclairé? Dans la main droite elle tient une bécasse morte. Un butor est suspendu à droite, trophée de chasse. Sous lui se trouve une table avec un plat de cuivre et une gibecière. A travers l’image se dresse un fusil. Sur quoi est-il appuyé? S’agirait-il donc d’une scène de chasse? Ne s’agit-il pas plutôt, à cause de la jeune fille et du lieu indéterminé, d’une "scène de cuisine" dans la tradition du sud des Pays-Bas. A la fois une nature morte et une scène de genre. L’image sévèrement composée, presque héraldique, n’a-t-elle pas une signification plus profonde. Fait-elle allusion au début et à la fin de la vie? Nous connaissons deux ou trois autres tableaux de Rembrandt avec des oiseaux morts et ce n’est probablement pas par hasard qu’ils datent de la même époque. Parmi les œuvres citées dans l’inventaire des biens de l’artiste, établi en 1656 à la suite de son incapacité à payer, se trouve aussi "Een pitoor (= butor) nae ‘t leven, van Rembrant". S’agissait-il de cette œuvre? H. Gerson (1969) a formulé des doutes quant à la signature; selon lui, l’œuvre pourrait être de "l’école de Rembrandt" - hypothèse généralement acceptée aujourd'hui.