Jan van Goyen
(Leiden, 1596-1656, Den Haag)
Paysage de fleuve avec un bac, 1625
Huile sur bois, 42 x 65.5 cm
Signé & daté en bas à droite: I V Goyen 1625
Beck 234
Ce fut jadis nouveau dans l’histoire de la peinture: les vastes compositions de montagnes fantastiques, de forêts et de plaines, les vues infinies avec des horizons lointains, les raccourcis brutaux, les accidents de terrain et les décors pathétiques firent place à des tableaux paisibles, détendus, composés d’éléments familiers à tous. Il n’y a plus de haut point de vue par rapport au sujet, mais une perspective plus basse qui fait participer l’artiste à son entourage. Une forme de réalisme bien sûr qui constitua l’art régional hollandais durant la deuxième et la troisième décennie du siècle, mais qui n’avait rien à voir avec le réalisme du XIXe siècle ou celui des peintres de vues. Cette scène paisible est aussi une création de la fantaisie; elle n’est pas un moment de la réalité, mais un ensemble composé de détails réels enregistrés par la mémoire ou noté dans un carnet d’esquisses. Les couleurs sombres et diverses sont "art" et non "nature". Le tableau fut bien entendu créé en atelier et non pas en plein air. Au premier plan se voit un bac avec des vaches et des paysans. Des campagnards portant des charges s’en éloignent. Un moulin se dresse au milieu; autrefois, on se serait servi d’un tel élément de manière dramatique en le rapprochant davantage du premier plan. Les reflets dans l’eau ont visiblement séduit l’artiste. Plus loin, d’autres bateaux avec un pêcheur s'aperçoivent, ainsi que des fermes. A gauche, à l’arrière-plan, on discerne une plus grande propriété. Un ensemble de motifs de la vie villageoise, à l’atmosphère légère, accordés à la tonalité brun foncé. Des petites figures rondouillardes. Lors de la vente aux enchères de 1785, le tableau fut justement qualifié de: "Goijen 1625. (J. van) in der manier van zyn Meester, E. van den Velden." En effet, le maître de van Goyen, Esaias van de Velde, influença pendant des années encore la composition, les couleurs et les motifs de son contemporain légèrement plus jeune. On peut le constater en comparant cette œuvre avec "Le bac" de E. van de Velde, datant de 1622 et conservé au Rijksmuseum d’Amsterdam.