Eugène Delacroix
(Charenton-Saint-Maurice, 1798-1863, Paris)
Le Christ sur le lac de Génézareth, 1853
Huile sur toile, 60 x 73 cm
Signé & daté en bas à droite: Eug. Delacroix 1853
Johnson 455
Eugène Delacroix, chef de file de l'école romantique, occupe une place importante au sein de la collection Bührle. Delacroix est l’une des figures de proue de la peinture française de la première moitié du 19ème siècle. Il était particulièrement admiré par les jeunes artistes qui se sentaient de moins en moins en osmose avec l’idéal artistique académique. Le tableau Le Christ sur le lac de Génézareth nous montre à quel point Delacroix prenait des libertés avec les modèles picturaux traditionnels. Sa représentation ne se concentre pas sur les disciples apeurés qui osent enfin réveiller leur seigneur endormi près de la proue du navire. Delacroix s’intéresse davantage aux flots agités du lac pris dans la tempête qui se détachent sur les montagnes situées en arrière-plan. La voile gonflée par le vent confère au tableau une dynamique particulière qui incite le spectateur à poser son regard sur le ciel chargé de nuages. Delacroix et les impressionnistes avaient en commun un coup de pinceau mouvementé et leurs œuvres furent exposées les unes à côté des autres dans plusieurs collections parisiennes de l’époque. Le fait qu’Emil Bührle ait accordé une telle importance à Delacroix nous montre à quel point il considérait l’histoire de l’art comme étant avant tout celle de son évolution. En collectionnant les tableaux d’un précurseur comme Delacroix, il ancra l’impressionnisme français dans l’histoire de l’art du 19ème siècle.