Tintoretto (Robusti, Jacopo)
(Venedig, 1518-1594, Venedig)
Le Christ portant la croix, vers 1585/90
Huile sur toile, 149 x 125 cm
Pallucchini/Rossi 449
L’apparence du tableau confirme l’opinion exprimée déjà par H. Tietze en 1948. L’auteur pensait qu’il s’agissait d’une "variation caractéristique", exécutée dans l’atelier de Tintoret, du "Portement de croix" de 1566/67, réalisé par Tintoret dans la salle de l’"Albergo" de "la Scuola di San Rocco", à Venise. En 1974, Fritz Heinemann a proposé, avec des arguments concluants, le peintre Pietro de Pomis, né à Insbruck et traivaillant dans l'atelier du Tintoret, comme étant l'auteur effectif du tableau de la collection Bührle. Cet œuvre se différencie en effet de son grand exemple de la "Scuola di San Rocco" aussi bien par sa touche presque pauvre que par l’harmonie d’ensemble des couleurs fondée sur l’accord du rouge et du bleu, occasionnellement du jaune. Par ailleurs, notre composition conserve des aspects spécifiques de l’art grandiose du Tintoret, notamment dans la structure de la composition. Ceci est remarquable par le caractère décoratif donné à la scène représentée, intégrée à une composition se fondant sur deux diagonales qui se croisent. Un tel éloignement des structures symétriques de la construction classique du tableau tente vraisemblablement de mettre l’accent sur le groupe principal, déplacé à droite en bas, ce qui est significatif du point de vue de l’histoire sainte. Formé par Simon de Cyrène et par Véronique, ce groupe vient à l’aide du Christ qui s’est écroulé sous le poids de la croix et de la Vierge évanouie. Il forme un ensemble en face de la profondeur de l’espace.