Francesco Guardi
(Venedig, 1712-1793, Venedig)
Bacino di San Marco, vers 1780/85
Huile sur toile, 62 x 93.5 cm
Morassi 288
Cette vue de la "Dogana di Mare" en direction de "San Giorgio Maggiore" à droite et, par-dessus le "Bacino di San Marco", sur la "Riva degli Schiavoni", appartient aux vues vénitiennes de la période tardive de Francesco Guardi. C’est seulement après avoir pris la direction de l’atelier familial, à la suite de la mort du frère Giovanantonio en 1760, que l’artiste a surtout concentré son attention sur la peinture de vues. Déjà à cette époque, le goût passager éprouvé pour les compositions de vues de Canaletto, à la perspective disciplinée, n’avait pu l’empêcher de rester fidèle à sa propre sensibilité artistique. C’est d’autant plus vrai en ce qui concerne le caractère visionnaire de notre vue dont l’atmosphère lumineuse est rendue par un gris argent qui baigne tout l’ensemble, lequel est enrichi par des nuances de bleu; ici et là, un peu de rouge illumine le tableau. La situation topographique est étudiée avec soin, probablement à la suite de la consultation de modèles graphiques. Guardi ne se montre pourtant pas prêt, même ici, à se soumettre sans restriction aux règles constructives strictement géométriques de l’époque classique de Canaletto. Au lieu de sacrifier l’aspect matériel des couleurs, résultant de sa sensibilité, à la clarté des formes linéaires et de rendre l’éloignement des plans successifs uniquement au moyen de la perspective, la tendance domine chez lui à représenter le sujet sans l’aide de la réflexion personnelle, mais en suivant son intuition. Du point de vue stylistique, ce tableau se range parmi un groupe d’œuvres datant de 1784 à 1789. La vue de "San Giorgio Maggiore", de l’Institut Néerlandais de Paris, est aussi très proche.