F.J. de Goya y Lucientes (?)
(Fuendetodos, Aragón, 1746-1828, Bordeaux)
Procession à Valence
Huile sur toile, 105.5 x 126 cm

Deux des quatre tableaux mentionnés dans un inventaire de 1812 portent l’inscription en blanc X.1. A cet ensemble appartient le tableau de la collection Bührle, probablement créé en pendant avec une scène de corrida, aujourd'hui conservé au Metropolitan Museum de New York.Tout les deux tableaux ne sont pourtant plus considérés comme étant des œuvres authentiques de Goya, sans qu'une attribution plus précise a été proposé jusqu'ici.
Le thème de la procession a souvent été traité par Goya, particulièrement dans les dessins. Dans ces derniers, où le caractère à l’origine solennel de l’événement est souvent devenu une fête, se manifestent une étrange transformation. Si le déroulement d’une procession est normalement prévu pour satisfaire le goût qu’éprouve la foule à se faire voir, alors le déroulement de notre procession montre plutôt une certaine hésitation. Le cortège de croyants et de prêtres, venant de l’arrière-plan sombre composé de collines qui se superposent, n’est pas seulement ralenti par l’accident arrivé à l’âne au premier plan, mais il semble, du fait de l’absence de points de repère, suivre une direction incertaine. Cette impression est encore renforcée par l’architecture, étrangement transparente, qui semble recouvrir le tout d’une ombre menaçante. En face d’elle, le cortège des figures paraît encore plus petit. Un environnement quotidien et familier est exposé aux formes démoniaques de la nature. L’atmosphère s’est évaporée pour faire place à une realité soi-disant dévoilée.