Juan Gris
(Madrid, 1887-1927, Paris)
Carafe, bol et verre, 1919
Huile sur toile, 33 x 41 cm
Signé & daté en bas à droite: Juan Gris 19-5
Cooper 304
Lorsqu’en 1911/12 Juan Gris peignait ses premiers tableaux cubistes, les initiateurs de ce mouvement, Picasso et Braque, venaient de réaliser leurs œuvres obéissant strictement aux règles du cubisme analytique. L’animation colorée des éléments purs durant la phase du cubisme synthétique permit aussi à Juan Gris de réaliser ses chefs-d’œuvre de 1913/14. Dans ceux-ci, la chaleur espagnole du coloris s’allie à la clarté française de la forme. La première guerre mondiale, qui ne touche pas directement l’Espagnol de Paris, interrompt cependant le développement des contacts créateurs.
Les deux petites natures mortes de même format dans la collection Bührle, de mai 1919, sont des exemples du cubisme synthétique modifié après la guerre mondiale. Les objets quelconques, pour autant que l’on puisse parler d’objets, sont toujours les mêmes: plat à fruits, bouteille, verres et le journal plié; cela devient plus clair lorsqu’on compare avec des dessins contemporains, beaucoup plus naturalistes. Cette comparaison permet aussi de distinguer autre chose: Gris lie et entrecroise les différents objets d’après leurs valeurs de lumière, de couleur et d’ombre. C’est ainsi que, par exemple, le plat à fruits se prolonge formellement dans la nappe laquelle s’inscrit à son tour dans une forme résultant de la serviette qui est sur la table.