Juan Gris
(Madrid, 1887-1927, Paris)
Le Journal, 1919
Huile sur toile, 33 x 41 cm
Signé & daté en bas à gauche: Juan Gris 5-19
Cooper 301
Le fait de s’être installé à Montmartre, rue Ravignan 13, lors de son arrivée à Paris en 1906, détermina le destin de José Victoriano Gonzales, originaire de Madrid. Il était alors âgé de dix-neuf ans et il allait plus tard prendre le nom de Juan Gris. Ici, au "Bateau Lavoir", vivait son compatriote Picasso qui jouissait déjà d’une certaine renommée: le jeune étranger pouvait ainsi espérer compter sur une aide lors de ses débuts. Il ne pouvait pourtant pas deviner que, dans la même maison, la porte à côté, le cubisme allait voir le jour en 1907 avec les "Demoiselles d’Avignon" de Picasso. Comment un jeune artiste cherchant sa voie aurait-il pu rester indifférent à un tel événement? Il allait pourtant s’écouler quelques années jusqu’à ce que le jeune caricaturiste trouve sa vocation et adhère au cubisme. Il avait commencé à Madrid, sous l’influence du "Jugendstil", et il avait d’abord continué dans cette voie à Paris. Comme du néo-impressionnisme, on a dit du cubisme qu’il permettait mal à l’artiste de développer sa personnalité. Juan Gris, qui cachait son doute et sa mélancolie derrière une joie espiègle, savait fort bien dissimuler son caractère passionné par une discipline personnelle. Il a pourtant apporté, par ses toiles pures, une contribution tout à fait personnelle au cubisme, d’ailleurs reconnue par Braque et Picasso.