Georges Braque
(Argenteuil-sur-Seine, 1882-1963, Paris)
Bateau au Havre, vers 1905
Huile sur toile, 54 x 65 cm
Signé en bas à droite: G. Braque

Il est bon de se souvenir que l’auteur de cette vue de port est né dans l’Argenteuil des impressionnistes, au bord de la Seine, et qu’à l’âge de huit ans il traînait déjà dans le port du Havre. Ces faits ont peut-être contribué à cette création étonnante pour un jeune homme de vingt-trois ans. Le petit bateau au premier plan, attaché au grand voilier ancré dans le port, ne peut pas renier sa parenté avec les paysages de Seine réalisés par Monet à Argenteuil et bien connus de Braque par la collection Caillebotte du Luxembourg. La manière directe d’aborder le motif s’explique par sa connaissance de la vie du port. Trois ans plus tôt il avait peint, à la même place, une toile semblable, plus petite, encore tout à fait dans la ligne d’un impressionnisme un peu scolaire. Ici, le pas décisif vers la maîtrise est franchi, notamment par la hardiesse de la composition et la force de rayonnement des taches de couleur lumineuse. L’œuvre est à la fois un adieu grandiose à l’impressionnisme en même temps que l’annonce, pleine de promesses, du fauvisme. Le fauve Braque a trouvé ici sa palette caractéristique composée de bleu clair, d’orange et de tons ocre.