Raoul Dufy
(Le Havre, 1877-1953, Forcalquier)
La Fête foraine, vers 1906
Huile sur toile, 54 x 65 cm
Signé en bas, à gauche du milieu: Raoul Dufy
Laffaille 180
Les rues décorées de drapeaux le quatorze juillet, déjà représentées par Manet et Monet, de même que l’agitation colorée des champs de foire sont parmi les sujets préférés des fauves, aussi bien pour Raoul Dufy et Othon Friesz que pour Albert Marquet et Henri Manguin. En été 1906, tandis que Braque et Friesz travaillaient dans le port d’Anvers, Dufy et Marquet peignaient au Havre, à Sainte-Adresse et à Trouville. Nous les voyons travailler en commun plusieurs fois devant le même motif, les affiches à Trouville comme la plage de Sainte-Adresse. Cela nous incite à croire qu’avec cette baraque de foire, dont le thème est proche de celui de la "Parade de cirque" de Seurat, nous nous trouvons à la foire du Havre, représentée aussi par Marquet. Mais, tandis que Marquet peignait comme il l’aimait d’une haute fenêtre,à l’abri de la foule, Dufy se mêle aux gens entassés devant la baraque de l’acrobate. Il emprunte à Marquet la touche large et sûre qui cloisonne les formes remplies de couleurs lumineuses: le jaune citron des chapeaux de paille, la couleur rose de la chair de l’acrobate et le vert des visages ombragés. La baraque elle-même est prétexte à des couleurs tourmentées.