Eugène Delacroix
(Charenton-Saint-Maurice, 1798-1863, Paris)
Autoportrait, vers 1830/35
Huile sur toile, 36 x 28 cm
Johnson M5
Les contemporains de Delacroix nous l’ont décrit comme un parfait homme du monde, petit mais svelte, le visage net au teint pâle, légèrement olivâtre, entouré de cheveux très noirs et épais qui lui donnaient un air exotique. Ils n’ont cependant pas manqué de remarquer la passion qui se cachait derrière son extérieur discipliné, de même que ses "yeux fauves à l’expression féline".
Le petit autoportrait, aux beaux traits énergiques, au regard captivant, correspond tout à fait aux descriptions de ses contemporains. Sur un fond brun clair, transparent, d’une grande sobriété de coloris, éclairé uniquement par l’écharpe rouge autour du cou, l’attention entière de l’artiste s’est concentrée sur la représentation du visage, entouré de cheveux noirs et souples, peints à l’aide de touches denses et fines. L'auteur du catalogue raisonné, Lee Johnson, suppose que seule la partie inférieure du visage a été peinte par Delacroix lui-même, tandis que la majeure partie du tableau autait été complétée par un collaborateur du peintre que héritait le portrait après le mort de ce dernier.