Edouard Vuillard
(Cuiseaux, Saône-et-Loire, 1868-1940, La Baule)
Le Salon des Natanson, rue St-Florentin, vers 1897/98
Huile sur papier sur bois, 45.5 x 51.5 cm
Signé en haut à gauche: E. Vuillard
Salomon/Cogeval VI-39
Nous nous trouvons à la rue Saint-Florentin, dans le salon de Thadée Natanson, l’un des fondateurs de la "Revue Blanche". Lui-même se trouve assis à l’arrière-plan, la tête appuyée sur sa main; au premier plan se détache sa femme Misia, la pianiste. Le troisième personnage, dans l’angle droit, pourrait être l’écrivain Romain Coolus. Ce salon était le lieu de rencontre des Nabis entre 1890 et 1900; il fut le prétexte de nombreuses toiles. Ces tableaux nous montrent que Vuillard, alors âgé d’environ trente ans, est déjà en pleine possession de son talent. A l’admirateur curieux, cet intérieur ne donne que des réponses vagues. D’abord parce qu’il s’agit plutôt de la vue d’un mur parallèle à la surface du tableau que de la vue d’un intérieur; ensuite parce que tout est enveloppé d’une lumière sombre et diffuse, même les figures du premier plan. Seul le mur d’en face, avec la lampe à pétrole et la tapisserie colorée, flamboie de manière irréelle dans le miroir de la cheminée. La matière vert or du tableau nous fait songer à du vieux brocart et la construction symétrique, avec la source lumineuse au centre, donne à l’œuvre quelque chose de sacré.