Pierre Bonnard
(Fontenay-aux-Roses, Seine, 1867-1947, Le Cannet)
Femme à sa toilette, vers 1905
Huile sur carton, 53 x 51.5 cm
Signé en bas à droite: Bonnard
Dauberville 379
Bonnard avait aussi un goût marqué pour un autre format: le format carré. Avec lui les Nabis, se distinguant des impressionnistes, donnent une nouvelle importance à la surface du tableau elle-même. Proche dans le temps de l’oeuvre "Intérieur", ce tableau fut probablement créé dans le même cadre et il appartient, lui aussi, à un groupe d’œuvres composé de petites études de figures dans un intérieur, matériel indispensable au peintre. L’artiste renonce ici aussi à la profondeur de l’espace et place le fauteuil et le modèle frontalement, devant un mur parallèle à la surface du tableau. Ce cadre ainsi déterminé, Bonnard le rend plus léger par l’arabesque baroque du mouvement de la femme qui s’essuie. Cette arabesque se prolonge dans le chignon haut placé et dans les volutes du fauteuil; il en résulte un ensemble formel qui fait songer au style rocaille. A la richesse des formes correspond la richesse de la couleur, appliquée avec légèreté; ceci est visible dans le bleu clair du mur, dans les tons nacrés du nu doucement lumineux et dans la couleur du fauteuil qui se prolonge en tons plus clairs dans la serviette de bain. Il en est de même que dans le tableau "Intérieur", où à la composition sévère correspondait le purisme de la couleur.